Mode et Fréquences de Fonctionnement Alimentaire

 

« Moderne / Traditionnel » (France / plus généralement Europe de l’ouest & USA)

Petit déjeuner, Déjeuner, Goûter, Dîner et éventuellement Souper ainsi que de nombreux grignotages au cour de la journée.

 


 

« Japonnais » :’alimentation zen et minceur des Japonais

 

  • le «hara hachi bun», qui consiste à ne manger qu’à 80% de sa faim pour veiller à son confort digestif. Pour limiter le nombre de calories ingurgitées.
  • Importance de bien mastiquer, de regarder, de sentir et d’apprécier autant que possible ce que l’on mange» pour mieux ressentir la satiété.

 

  • Les Japonais favorisent une alimentation naturellement hypocalorique, dépourvue de sucre, de fromages, de fritures et de confiseries …
  • Les contenants japonais, comme le bol et le bento, permettent de manger la juste quantité d’aliments sans trop calculer et de mettre davantage en valeur ce que l’on mange – et donc de plus apprécier.
  • Les baguettes ont l’avantage de «vous ralentir un peu et de vous permettre de vous concentrer sur le repas, tout en permettant à votre corps de ressentir la satiété avant de la dépasser».
  • Mode de préparation et de cuisson type « WOK » …, mais aussi la découverte de la philosophie zen…
  • Les sucreries et les desserts sont exceptionnels.
  • Les Japonais s’assurent également de suffisamment s’hydrater avec de l’eau, du thé ou du sobacha (infusion de sarrasin grillé qui draine et détoxifie l’organisme).

« Zones Bleues »

Ce sont, cinq zones, où les personnes âgées vieillissent globalement mieux qu’ailleurs. Pour l’énecdote, c’est le chercheur qui avait un stylo bleu pour colorier les zones, t’ou le nom zone » bleues ».

Chaque zone offre en outre un bénéfice spécifique à sa population :

  • La région de Barbagia en Sardaigne : une région montagneuse de l’est de l’île avec la plus forte concentration mondiale d’hommes centenaires.
  • L’île d’Ikaria en Grèce : une île de la mer Egée avec le plus bas taux de maladies dégénératives et de démences.-
  • La péninsule de Nicoya au Costa Rica : la deuxième plus forte concentration d’hommes centenaires.
  • La communauté religieuse d’Adventistes du septième jour de Loma Linda en Californie : Femmes et hommes vivent en moyenne dix ans de plus que les autres Nord Américains.
  • L’île d’Okinawa au Japon : La région du monde où l’espérance de vie en bonne santé après 70 ans est la plus élevée, pour les femmes.

 

Liste des neuf comportements et usages contributifs de la longévité.

  • Une activité physique régulière mais modérée : les habitants des zones bleues se déplacent à pied, utilisent peu d’appareils électriques. Ils ont une vie active sans avoir nécessairement une activité sportive.
  • Un lieu de vie sauvage, peu urbanisé, proche de la nature.
  • Une vie peu stressante
  • Une alimentation faiblement calorique.
  • Un régime naturel, reposant essentiellement sur des produits agricoles et locaux, peu transformés.
  • Une consommation raisonnée d’alcool, notamment de vin : un peu mais pas trop
  • Une vie spirituelle ou une pratique religieuse.
  • Des liens forts avec la famille, une vie familiale intense.
  • Une vie sociale, des relations de voisinage quotidiennes, des échanges.

 


FASTING ou Jeune Intermittent

Les effets du jeûne intermittent sont nombreux et permettent de rééquilibrer des dysfonctionnements liés à notre alimentation moderne :

  • l’augmentation de l’hormone de croissance (hGH) et la production de noradrénaline agit directement sur le métabolisme qui peut augmenter jusqu’à 14% !
  • l’amélioration de la sensibilité à l’insuline entraîne une perte de poids durable et surtout la fonte de la graisse abdominale
    les hormones de l’appétit (leptine-ghréline) se régulent
  • Il procure d’autres bienfaits inhérents au jeûne comme : la réparation des cellules, la réduction de tous les processus inflammatoires, la baisse du taux de cholestérol et des triglycérides…
  • Il favorise la production du Facteur neurotrophique (BDNF), qui est lié à la production de nouvelles cellules nerveuses donc positif pour la mémoire, l’apprentissage. Des études ont d’ailleurs montré une amélioration de l’état des patients atteints d’Alzheimer avec le jeûne intermittent.

 

La méthode 16/8

C’est le fameux Fasting, la méthode la plus pratiquée car elle est simple à intégrer dans le quotidien et passe inaperçue socialement.

Vous jeûnez pendant 16 heures consécutives, avec une fenêtre de 8 heures d’alimentation.

exemple : dernier repas à 20H et repas suivant à 12H

 

Le Jeûne alternatif : 1 jour sur 2

Ce système est peu pratiqué car compliqué lorsque l’on a une vie sociale et professionnelle.

Vous mangez sur une période de 24H et vous jeûnez le même nombre d’heures.

Il semblerait cependant que ce soit l’une des formes les plus efficaces pour perdre du poids et de la graisse rapidement.

La méthode des 24 heures

Cette méthode est plutôt réservée aux personnes qui sont familiarisée avec le jeûne. Vous jeûnez une ou deux fois par semaine pendant 24 heures. Par exemple : dînez à 20h et repas suivant le lendemain à 20H. Ce programme sera plus facile à adopter sur un jour fixe et sans « tentations », comme au travail par exemple.

 

La méthode 5:2

Ce système n’est pas vraiment un jeûne : vous mangez 5 jours normalement et pendant 2 jours non consécutifs, vous réduisez fortement vos calories : 600 kcal pour les hommes et 500 kcal pour les femmes. L’intérêt sur le plan thérapeutique est moins impactant et la notion de calories n’inclue pas la vitalité des aliments.

 

La méthode « One meal a day »

Un seul repas par jour, tous les jours.

Cette méthode de jeûne n’est pas pour tout le monde car elle nécessite beaucoup de rigueur et une condition physique particulère et adapté à ce mode d’alimentation.

 


Warrior Diet

C’est une méthode de jeûne intermittent qui s’inspire de la façon dont s’alimentaient nos ancêtres il y a plusieurs milliers d’années (les tribus nomades, les chasseurs-cueilleurs, les soldats Romains, les guerriers Grecs, ….)

Dans la vie de tous les jours, cela revient à alterner 2 phases :

  • La phase de “jeûne contrôlé”, pendant laquelle vous devez manger le moins possible
  • La phase d’alimentation, pendant laquelle vous devez manger à votre faim

 

Concrètement, cela revient souvent à pas/peu manger tout au long de la journée et à faire un gros repas le soir.

 

Elle permet de :

  • Préparer votre corps à mieux digérer pendant l’autre phase
  • Détoxifier l’organisme
  • Brûler du gras

 

 

Bon à savoir : 

Le jeûne intermittent est dans notre ADN, il est facile à pratiquer et excellent pour la santé. Pourtant, quelques contre-indications existent ; il est donc impératif d’en discuter avec votre médecin ou nutricianiste, et veiller à un bon suivi / mise en place / validation et interprétation des résultats.

Quelle que soit la méthode que vous aurez choisie, votre organisme entier (mental et physique) aura besoin de 3 à 6 semaines pour s’adapter et accepter pleinement cette nouvelle routine.